Pourquoi ai-je des rougeurs ?

Nos ingrédients préférés !

Gebhard Sophie

Dans cet article, nous allons nous intéresser à un phénomène fréquent pouvant se révéler être très handicapant : les rougeurs.

Il existe deux catégories de rougeurs : les rougeurs déclenchées par un stress, un choc émotionnel, la pratique d'un sport, des températures extrêmes mais encore une alimentation épicée ainsi que l'ingestion d'alcool. Dans ces cas précis, il s'agit de rougeurs passagères et soudaines parfois renommées "flushs".

La deuxième cause des rougeurs va être liée à une maladie. Lorsque ces rougeurs s'installent, on parle d'érythrose.

Nos allons ici s'intéresser à ces différentes causes plus en détails et aux moyens d'y remédier.

Quelles sont les causes des rougeurs ?

Les rougeurs soudaines des joues sont dues à une vasodilatation des vaisseaux sanguins de la peau, engendrant un afflux de sang.

Il existe cependant, d’autres facteurs de risque peuvant être à l’origine de rougeurs :

  • La Rosacée ou couperose : c’est une dermatose fréquente et chronique de la peau touchant les petits vaisseaux du visage, apparaissant généralement après 30 ans et qui a tendance à se développer progressivement.
    La forme la plus fréquente est la forme vasculaire qui touche le plus souvent le nez, les joues et parfois aussi le menton et le front. Cette rougeur si caractéristique est accompagnée d’une grande sensibilité rendant l’usage de topiques locaux difficile. Cette forme peut s’accompagner de bouffées de chaleur suite à l’ingestion d’aliments ou encore la prise d’alcool.

  • Les allergies : en effet, une réaction allergique de la peau (exemple de l’urticaire) peut se caractériser par des plaques rouges sur le visage. 

  • L’acné : les boutons d’acné se caractérisent par une inflammation du visage pouvant engendrer rougeurs et cicatrices.

Texte Odoo et bloc d'image

Nos conseils pour lutter contre les rougeurs

Le premier conseil concerne votre routine quotidienne. Lorsque l’on a tendance à avoir des rougeurs, la chose fondamentale est de traiter sa peau avec la plus grande douceur puisque le but ici est de ne pas sur-stimuler la circulation sanguine.

Vos soins quotidiens doivent être adaptés et doux afin de ne pas sensibiliser la peau. Ainsi, un double nettoyage avec une huile démaquillante puis un lait doux sont conseillés. Veillez à ne pas utiliser de savons qui peuvent assécher la peau rapidement et produire l’effet inverse.

Le gommage hebdomadaire devra également être extrêmement doux et un gommage enzymatique et non mécanique (avec grains) est à privilégier. Encore une fois, ne cherchez pas à frotter afin de vous démaquiller, tamponner suffira largement et sera moins agressif.

Il convient également de bien se protéger le visage du soleil à l’aide d’une crème solaire SPF. En effet, les rayonnements UV peuvent aggraver les rougeurs.

Une autre astuce consiste à mettre un gant de toilette imbibé d’eau froide sur la joue afin de produire l’effet inverse de la vasodilatation : une vasoconstriction.

L'huile de chanvre

C’est l’huile chouchou des peaux réactives !

 10 à 40 fois plus riche en oméga 3, l’huile de chanvre va procurer une hydratation élevée, renforcer la barrière cutanée hydrolipidique et redonner une douceur et élasticité à la peau.

Très pénétrante, c'est un ingrédient de choix permettant d’obtenir des cosmétiques au toucher non gras.

Composée à 85% d’acides gras essentiels, l’huile va permettre de soulager des affections cutanées comme l’eczéma, le psoriasis ou encore l’acné.

Ses propriétés anti inflammatoires favoriseraient également la cicatrisation.

À travers sa richesse en vitamine E et acide gras, l’huile de chanvre est un très grand antioxydant. Elle protège donc la peau des agressions, réduit les rugosités et lutte contre le vieillissement cutané.

Sensible à l’oxydation, il sera nécessaire de conserver cette huile au frigo après ouverture. 

Texte Odoo et bloc d'image
Partager l'article

Laisser un commentaire

Vous devez être Connecté en tant que pour poster un commentaire.